Les bananes guidées par un oeuf

Rendus à Québec, un peu moins évident de trouver les chinois. Il n’existe pas – ou n’existe plus, plus précisément – un quartier chinois. En fait, il y en avait, jusqu’à ce que l’argent et la volonté soient disparus. Sur la rue St-Vallier, dans le quartier St-Roch, l’ancien emplacement du Restaurant Canton y est toujours, en évidence avec le lettrage quasiment disparu. Mais comme notre guide Michel Parent (un oeuf*) nous racontait (nous, les bananes*), les chinois sont bien plus dispersés à Québec, sans quartier ni restaurant ni épicerie précis à se rassembler. Même les centres communautaires chinois du passé n’existent plus (la mission chinoise, ou celui du 617 St-Vallier). Il serait l’heure de mobiliser les chinois de Québec – et si nécessaire, DU Québec – pour trouver du fric pour en construire. Selon Michel, ce ne serait que 300.000$ ou 400.000$ pour revitaliser le 617 St-Vallier, par exemple. Sûrement que ce serait un projet réalisable?

*La blague du jour: si un chinois occidentalisé peut se nommé une banane, est-ce qu’un occidental ‘chinoisé’ pourrait être libellé comme un oeuf?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *