Venez jaser avec nos invités au Cinéma du Parc à partir du 24 mai!

Et c’est reparti!  Nous étions à Ottawa hier dans le cadre du mois du Patrimoine asiatique.  Grâce à l’initiative Multimédia et Multiculturalisme de l’Association canadienne pour les Nations Unis, nous avons pu présenté notre film auprès du public de la grande région d’Ottawa-Gatineau.  La séance de questions était très animée: des interventions super intéressantes ont stimulé les discussions qui ont duré jusqu’à tard en soirée et qui ont continué même lorsque la période des questions se soit terminée!  Merci à tout le monde qui se sont déplacés pour l’événement!

Vendredi 24 mai, Être chinois au Québec débarquera sur les grands écrans du Cinéma du Parc à Montréal à 19h.  Après chaque représentation, il y aura une période de questions bilingues où le public pourra échanger avec Parker Mah et des intervenants du film ou des personnalités de la communauté dont vous retrouverez la liste ci-dessous.

Vendredi, 24 maiParker Mah et Bethany Or, nos deux protagonistes dont vous pourriez retrouver les biographies en cliquant ici.

Photo: lesfeministes.comSamedi, 25 mai:  Diplômée en droit, Cathy Wong est agente de développement jeunesse pour les YMCA du Québec. Passionnée par l’implication sociale, elle prendra la relève de la présidence du Conseil des Montréalaises le 27 mai prochain, après avoir occupé le poste de la présidence du Forum jeunesse de l’Île de Montréal cette année. Elle a également été présidente du Jeune conseil de Montréal et co-animatrice sur les ondes de CIBL 101,5 à l’émission « Les oranges pressées. » Au cours de l’automne 2012, elle fut l’une des 10 concurrents de l’émission télévisée « La Course Évasion autour du monde. »

Photo: https://twitter.com/pascalrobidasDimanche, 26 mai:  Pascal Robidas est un journaliste à la télévision de Radio-Canada à Montréal. Né en 1980 à Macao, il a été adopté à l’âge de 14 mois par une famille québécoise du Centre-du-Québec. Il a complété ses études à l’Université de Sherbrooke avant de débuter sa carrière en journalisme il y a 10 ans.

Preuve que les minorités visibles sont encore peu nombreuses à la télévision québécoise, il est encore le seul visage masculin asiatique, toute télévision francophone confondue au Québec, à apparaître dans des bulletins d’informations quotidiennement.
Chinois d’origine, son emploi l’a amené à travailler dans plusieurs endroits de la province. Il a pu constater les différences culturelles entre les grands centres et les régions.
Il est fiancé et vit avec sa conjointe à Montréal.

Lundi, 27 mai: 
Parker Mah

Crédit photo:  Gilles Delisle Photographe Les Affaires

Mardi, 28 mai: Winston Chan est titulaire d’un doctorat en chiropratique de l’Université du Québec à Trois-Rivières et exerce sa profession à la clinique qu’il a démarrée lui-même à Montréal. Fils d’une famille immigrante, il a joué un rôle actif au sein de l’organisme PROMIS dans l’aide aux devoirs en français auprès d’enfants immigrés, et ce, tout au long de ses études secondaires et collégiales. Il est Président du conseil d’administration du Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec et siège au Conseil Supérieur de la langue française. Il est co-président du comité des jeunes ambassadeurs de l’Orchestre symphonique de Montreal.  Il a été en 2012 une des 25 jeunes personnalités Créateurs d’avenir au Québec par le Journal des Affaires.

Xi Sophie ZhangMercredi, 29 mai: Xi Sophie Zhang est née à Harbin, Chine et a immigré au Québec avec ses parents à l’âge de 3 ans.  Elle a grandi dans plusieurs régions du Québec dont Montréal, Ste-Foy et Pont-Rouge. Après le second mariage de sa mère avec un Québécois, la famille est déménagée à Winnipeg, où elle a complété son secondaire. De retour à Montréal, elle entreprend un baccalauréat Arts & Sciences en Développement international et Sciences biomédicales à l’Université McGill, puis entame des études en médecine à l’Université de Montréal. Aujourd’hui, elle travaille comme médecin résident au CLSC des Faubourgs et envisage pratiquer dans un CHSLD et en médecine des toxicomanies. Sa relation avec la culture chinoise a connu de grandes fluctuations au fil des ans, mais elle est actuellement en paix avec son identité mixte sino-québéco-canado-latine.

Photo: http://cybersolidaires.typepad.com/ameriques/femmes_immigrantes/page/2/Jeudi, 30 mai:  May Chiu a représenté le Bloc Québécois lors des élections fédérales de 2006 et elle est l’une des nombreuses femmes canadiennes chinoises engagées en politique. Elle est née à Hong Kong en 1965 et elle a immigré à Trois-Rivières à l’âge de six ans. Très active au sein de la communauté chinoise de Montréal, elle a oeuvré comme directrice du Service à la famille chinoise du Grand Montréal avant de se présenter comme candidate aux élections fédérales en 2006. (Biographie tiré de Multicultural History Society of Ontario May est avocate et continue d’être impliquée dans différentes causes sociales.

Rosalind WongRosalind Wong  se dit soit une Chinoise de génération 2.5 ou de 4.5, dépendant de votre perception des choses.  Née à Vancouver où elle a vécu jusqu’en 2008, elle est venue à Montréal où elle milite au sein des groupes de justice pour les migrant-e-s et travaille dans le secteur communautaire.  Cette année, elle est aux études à l’UQAM.  Elle tient à exprimer sa reconnaissance pour le projet et le film «Être chinois au québec» de l’avoir introduit à une communauté cantonaise et chinoise à Montréal, qu’elle tient beaucoup à coeur.

 

Nous avons hâte de vous rencontrer!

La tournée a commencé… Plus de 1088km en une semaine!

Début de tournéeL’équipe d’Être chinois au Québec a été pas mal occupée la semaine dernière!

Au début de la semaine, suite à l’invitation de la professeure Silma Bilge de l’Université de Montréal, Parker Mah et le co-réalisateur, Malcolm Guy, sont allés présenter le film auprès de ses étudiant-e-s en sociologie.

S’ensuivit la projection du film au Collège Champlain, à St-Lambert où Bethany Or enseigne.

524787_10151578300205513_823541717_n

166198_10151578300745513_203600570_n

946913_10151573328135513_1116562850_nEt pour terminer la semaine en beauté, Bethany et Parker sont allés rejoindre les ami-e-s rimouskois-e-s dans le bas du fleuve où une troisième projection a eu lieu.

Quelle belle façon d’amorcer notre tournée dans la province! Prochain arrêt, une semaine à Montréal où le film prendra l’affiche au Cinéma du Parc dès le vendredi 24 mai 2013.

Ne manquez pas « Être chinois au Québec » sur Canal D!

Être chinois au Québec - affiche

un film de Malcolm Guy et William Ging Wee Dere

Docu-D, Canal D, 21h, dimanche le 10 mars, 2013
REDIFFUSION: vendredi le 15 mars à 6h00

L’AGENDA du Devoir (semaine du 9 au 15 mars 2013)
CHINOISERIES QUÉBÉCOISES
ISABELLE PORTER – LE DEVOIR

Du « pâté chinois » à l’expression « parler en chinois, » les clichés ne manquent pas au Québec pour évoquer la culture des Chinois… Mais que savons-nous vraiment? Le documentaire* de Malcolm Guy et William Ging Wee Dere nous aide à répondre à ces questions.

Plusieurs jeunes sont perçus à tort comme des immigrants chinois récents alors que leurs familles sont ici depuis des générations, soulignent-ils. Dès lors, on suit sur la route deux jeunes à la recherche des leurs origines perdues. « Je parle toujours de retourner en Chine même si je n’y suis jamais allé », raconte Parker Mah.

Sur le plan formel, les premières minutes laissent sceptiques et la mise en scéne sur la route est un peu forcé. Or le procédé se révèle discret et le voyage en vaut vraiment la peine. À Saint-Agapit, près de Qubec, on rencontre le nouveau proprétaire d’un dépanneur détenueur de deux doctorats en science. Puis, dans le vieux Colisée de Québec, on discute avec le joueur de hockey Mikaël Tam, qui est très fier de ses origines chinoises. Mais ce n’est pas le cas de tous. À Montréal, un jeune femme raconte que pendant des années elle a cherché à effacer la Chinoise en elle parce qu’elle ne se reconnaissait pas dans cette culture.

Dès lors, c’n’est pas tant à un documentaire sur la communauté chinois qu’on nous convie qu’à une réflexion sur l’identité, voir les identités que chacun se forge non sans mal, selon son parcours. Surtout, le film nous force aussi à revenir sur un épisode historique embarrassant mais marquant pour la communauté chinoise: la taxe d’entréée imposée aux Chinois qui venaient construire le chemin de fer au début du XXe siècle et la loi d’exclusion qu les a empêchés d’être rejoints par leurs familles à partir de 1923.

*La version abrégée du documentaire est présentée à Docu-D.

Soirée mémorable! What a memorable evening!

(English below)

Merci à toutes et à tous de vous être déplacés vendredi le 15 février en si grand nombre (plus de 600 personnes) pour le lancement de notre film! 🙂

Pour ceux qui n’ont malheureusement pu assister à la représentation ou qui aimerait le revoir une deuxième ou une troisième (!) fois, Canal D diffusera une version abrégée du film le dimanche, 10 mars prochain à 21h00, en rediffusion le 15 mars à 06h00.

Être chinois au Québec

Nous continuerons de vous tenir au courant des projections futures. Nous planifions déjà les présentations à Québec, Rimouski et Brossard.

Une fois de plus MERCI de votre soutien et de votre intérêt pour notre film!!

==========================================================

Thank you to all of you who came Friday, Feb 15 for our Premiere (over 600 people)! 🙂

For those who could not make it to the screening or those who would like to see it a second or a third time (!), Canal D will air a shorter version of the film on Sunday, March 10 at 9pm,  repeat on March 15 at 6am.

Être chinois au Québec

We will keep you posted about future public screenings. We are already planning screenings in Quebec City, Rimouski and Brossard.

Once again, THANK YOU so much for your support and interest in the film!!

Être minoritaire dans une minorité dans une minorité dans une minorité dans une majorité

Que c’est complexe les langues…  Mais que c’est riche aussi!  Prenons par exemple le cas du français, il n’existe pas un français, mais des français!  Le français québécois est riche d’un éventail d’expressions et de mots qu’on ne trouvera pas nécessairement dans le reste de la Francophonie.  Quelquefois, il arrive que deux personnes de langue française ne se comprennent pas.  Par exemple, un Québécois qui séjourne à Paris modifierait peut-être son accent et son vocabulaire pour que son interlocuteur puisse le comprendre, et vice-versa.  Même au sein de la Francophonie canadienne, on entend des variantes du français qui peuvent en étonner plus d’un, comme le cas du Chiac ou des accents tels que ceux du Saguenay, de Québec, l’accent franco-ontarien, etc.

Maintenant, imaginez le cas avec le chinois.  Il n’existe pas un chinois, mais des chinois, que nous appelons des dialectes.  En Chine, il en existe une centaine et elles sont pratiquement des langues en soi.  Un Chinois de Pékin ne comprendra pas nécessairement un Chinois de Guangzhou à moins qu’ils ne parlent un dialecte commun, un peu comme un Allemand qui parlerait à un Français:  la sonorité est complètement différente.  Dans le cas de la Chine, la solution du gouvernement fut de faire adopter le mandarin comme langue officielle à toute la population, le mandarin étant la langue la plus parlée dans le pays, mais particulièrement concentrée dans le nord.  Ça, c’était en 1955. Lire la suite

« Être chinois au Québec » dans les médias

Nous avons eu une fin de semaine occupée dans les médias!  En voilà un résumé (pour lire, visionner ou écouter les interventions, cliquer sur les images):

Médias français

Patrick White, rédacteur en chef et éditeur du Huffington Post Québec, parle de nous sur son blog personnel!

PatWhite.com

PatWhite.com

Bethany parle de « Être chinois au Québec » en compagnie de Joël Le Bigot à l’émission « Samedi et rien d’autre » sur les ondes de la Première Chaîne de Radio-Canada (à partir de 20:33);

Samedi matin et rien d'autres avec Joël Le Bigot

Samedi matin et rien d’autres avec Joël Le Bigot

Louis Lemieux, chef d’antenne de « RDI Matin Weekend » reçoit Bethany et Winston Chan, un intervenant du film, pour un spécial Jour de l’An chinois;

Bethany et Winston à RDI matin weekend

Bethany et Winston à RDI matin weekend

Médias anglais

Bethany et Winston Chan discute du film avec l’animatrice Sonali Karnick de « All in a Weekend » à CBC Radio One;

All in a Weekend with Sonali Karnick

All in a Weekend with Sonali Karnick

Parker Mah est l’invité de Courtney Kirkby du « The Wednesday Morning After » sur les ondes de CKUT 90.3FM.

The Wednesday Morning After: Parker Mah talks about Being Chinese in Quebec on CKUT 90.3FM by Parker Mah – Funk & Wagnalls on Mixcloud

Médias chinois

Le Luby News, plus grand hebdomadaire chinois du Canada, annonce la sortie du film sur leur site, mais également sur papier.

Luby News

Luby News

Le journal Sino-Québec, un grand média de la communauté chinoise depuis 10 ans, a rédigé un article sur nous (p. 50);

Journal chinois Sino-Québec

Journal chinois Sino-Québec

Les Nouvelles Chinoises, distribué à grande échelle dans la grande région métropolitaire et sur la Rive-Sud nous a consacré un article  (p.28).

Les Nouvelles Chinoises

Les Nouvelles Chinoises

 

Autres médias culturels

En couverture de l’agence de presse Média Mosaïque, un clin d’oeil à notre film.

Média Mosaïque

Média Mosaïque

Ricepaper, magazine asiatique-canadien d’arts et de culture, parle de nous!

Ricepaper

Ricepaper

D’autres médias parleront de nous cette semaine, restez aux arguets!