Soirée mémorable! What a memorable evening!

(English below)

Merci à toutes et à tous de vous être déplacés vendredi le 15 février en si grand nombre (plus de 600 personnes) pour le lancement de notre film! 🙂

Pour ceux qui n’ont malheureusement pu assister à la représentation ou qui aimerait le revoir une deuxième ou une troisième (!) fois, Canal D diffusera une version abrégée du film le dimanche, 10 mars prochain à 21h00, en rediffusion le 15 mars à 06h00.

Être chinois au Québec

Nous continuerons de vous tenir au courant des projections futures. Nous planifions déjà les présentations à Québec, Rimouski et Brossard.

Une fois de plus MERCI de votre soutien et de votre intérêt pour notre film!!

==========================================================

Thank you to all of you who came Friday, Feb 15 for our Premiere (over 600 people)! 🙂

For those who could not make it to the screening or those who would like to see it a second or a third time (!), Canal D will air a shorter version of the film on Sunday, March 10 at 9pm,  repeat on March 15 at 6am.

Être chinois au Québec

We will keep you posted about future public screenings. We are already planning screenings in Quebec City, Rimouski and Brossard.

Once again, THANK YOU so much for your support and interest in the film!!

« Être chinois au Québec » dans les médias (2)

Hey tout le monde, c’est aujourd’hui la grande première de notre film!  On vous y attend en grand nombre!

En attendant, voilà un résumé de « Être chinois au Québec » dans l’actualité de cette semaine!  Pour les consulter, simplement cliquer sur les images.

Médias français

À peine 40 minutes avant le début du lancement du film, Bethany Or était dans les studios de Radio-Canada entrain d’accorder une entrevue à Jacques Beauchamp de l’émission Désautels.

Émission Désautels avec Jacques Beauchamp

Émission Désautels avec Jacques Beauchamp

La Presse

La Presse

La Presse

Le 4 à 6 de CIBL

Le 4 à 6 de CIBL

Le 4 à 6 de CIBL

Radio-Canada International français

Radio-Canada International

Radio-Canada International

Médias anglais

CBC News at 11

CBC News Montreal at 11

CBC News Montreal at 11

The Gazette (repris dans le Vancouver Sun)

The Gazette

The Link, Concordia’s Independent Newspaper

The Link, Concordia's Independant Newspaper since 1980

The Link, Concordia’s Independant Newspaper since 1980

Médias chinois

Et non seulement avons-nous fait la Une du Seven Days – 七天, mais il y a également une entrevue très étoffée avec Parker et Bethany!

Seven Days - 七天

Seven Days – 七天

 

Radio-Canada International chinois

Radio-Canada International chinois

Radio-Canada International chinois

Et ce n’est pas fini!

Être minoritaire dans une minorité dans une minorité dans une minorité dans une majorité

Que c’est complexe les langues…  Mais que c’est riche aussi!  Prenons par exemple le cas du français, il n’existe pas un français, mais des français!  Le français québécois est riche d’un éventail d’expressions et de mots qu’on ne trouvera pas nécessairement dans le reste de la Francophonie.  Quelquefois, il arrive que deux personnes de langue française ne se comprennent pas.  Par exemple, un Québécois qui séjourne à Paris modifierait peut-être son accent et son vocabulaire pour que son interlocuteur puisse le comprendre, et vice-versa.  Même au sein de la Francophonie canadienne, on entend des variantes du français qui peuvent en étonner plus d’un, comme le cas du Chiac ou des accents tels que ceux du Saguenay, de Québec, l’accent franco-ontarien, etc.

Maintenant, imaginez le cas avec le chinois.  Il n’existe pas un chinois, mais des chinois, que nous appelons des dialectes.  En Chine, il en existe une centaine et elles sont pratiquement des langues en soi.  Un Chinois de Pékin ne comprendra pas nécessairement un Chinois de Guangzhou à moins qu’ils ne parlent un dialecte commun, un peu comme un Allemand qui parlerait à un Français:  la sonorité est complètement différente.  Dans le cas de la Chine, la solution du gouvernement fut de faire adopter le mandarin comme langue officielle à toute la population, le mandarin étant la langue la plus parlée dans le pays, mais particulièrement concentrée dans le nord.  Ça, c’était en 1955. Lire la suite

« Être chinois au Québec » dans les médias

Nous avons eu une fin de semaine occupée dans les médias!  En voilà un résumé (pour lire, visionner ou écouter les interventions, cliquer sur les images):

Médias français

Patrick White, rédacteur en chef et éditeur du Huffington Post Québec, parle de nous sur son blog personnel!

PatWhite.com

PatWhite.com

Bethany parle de « Être chinois au Québec » en compagnie de Joël Le Bigot à l’émission « Samedi et rien d’autre » sur les ondes de la Première Chaîne de Radio-Canada (à partir de 20:33);

Samedi matin et rien d'autres avec Joël Le Bigot

Samedi matin et rien d’autres avec Joël Le Bigot

Louis Lemieux, chef d’antenne de « RDI Matin Weekend » reçoit Bethany et Winston Chan, un intervenant du film, pour un spécial Jour de l’An chinois;

Bethany et Winston à RDI matin weekend

Bethany et Winston à RDI matin weekend

Médias anglais

Bethany et Winston Chan discute du film avec l’animatrice Sonali Karnick de « All in a Weekend » à CBC Radio One;

All in a Weekend with Sonali Karnick

All in a Weekend with Sonali Karnick

Parker Mah est l’invité de Courtney Kirkby du « The Wednesday Morning After » sur les ondes de CKUT 90.3FM.

The Wednesday Morning After: Parker Mah talks about Being Chinese in Quebec on CKUT 90.3FM by Parker Mah – Funk & Wagnalls on Mixcloud

Médias chinois

Le Luby News, plus grand hebdomadaire chinois du Canada, annonce la sortie du film sur leur site, mais également sur papier.

Luby News

Luby News

Le journal Sino-Québec, un grand média de la communauté chinoise depuis 10 ans, a rédigé un article sur nous (p. 50);

Journal chinois Sino-Québec

Journal chinois Sino-Québec

Les Nouvelles Chinoises, distribué à grande échelle dans la grande région métropolitaire et sur la Rive-Sud nous a consacré un article  (p.28).

Les Nouvelles Chinoises

Les Nouvelles Chinoises

 

Autres médias culturels

En couverture de l’agence de presse Média Mosaïque, un clin d’oeil à notre film.

Média Mosaïque

Média Mosaïque

Ricepaper, magazine asiatique-canadien d’arts et de culture, parle de nous!

Ricepaper

Ricepaper

D’autres médias parleront de nous cette semaine, restez aux arguets!

À la recherche des Sino-québécois

Récemment, j’ai eu des conversations plutôt intéressantes avec mon entourage au sujet de la sortie du film.  La réaction est unanime: « il y a d’autres communautés chinoises à l’extérieur de Montréal? »  Et oui!  Avant de travailler sur ce projet, j’en ignorais même l’existance!

Montréal, ville cosmopolite où vivent un melting pot de gens de toutes origines… 

On peut tout simplement rester dans la ville et on aurait presque l’impression d’avoir fait le tour du monde.  Il y a la Petite Italie et Little Portugal, Parc-Extension où se trouve une importante population d’origine indienne; puis il y a aussi les communautés grecque, portugaise, latina plus concentrées dans certains quartiers de la ville que d’autres, et bien entendu LE Quartier chinois et ses satellites autour du métro Guy-Concordia, dans Ville St-Laurent et Brossard.

Lorsque les réalisateurs Malcolm Guy et William Ging Wee Dere me chargèrent d’effectuer la  recherche initiale de ce projet, retracer les personnes d’origine chinoise s’avérait donc facile dans la grande ville.

Québec, ville fortifiée et berceau de l’Amérique française

Au début, les seules pistes que je tenais, provenaient de Malcolm et de William.  Ils me présentèrent tout d’abord à Walter Chi-Yan Tom, un avocat réputé de Montréal.

Me Tom est arrivé très jeune au pays, dans la ville de Québec plus exactement.  C’est là qu’il a grandit et qu’il fit ses études en droit à l’Université Laval.  Puis il dû déménager, faute d’emploi et élu domicile à Montréal où il y réside toujours.  Toutefois, il a gardé des liens avec des membres de l’ancienne communauté chinoise, maintenant éparpillée aux quatre vents.  Pourtant, certains sont restés et ce fut mon point de départ.

Photo de Doris Ng Ingham

Ancien édifice abritant la défunte Association de la Ligue nationale chinoise sur la rue St-Vallier à Québec, seul vestige au coeur d’un quartier chinois vibrant aujourd’hui disparu

 

Conjointement à cela, je farfouillais sur le web à la recherche d’autres informations lorsque je suis  tombée sur le site LeChinois.ca du sinophile Michel Parent qui fit l’objet d’un article dans Le Devoir.  Je l’ai donc contacté.  Après quelques échanges de courriels et de coups de téléphone, je le rencontrai en personne à Québec.  Il est une encyclopédie d’information sur l’histoire québécoise des Chinois et me la raconta avec grand enthousiasme. Mais il m’a également ouvert les yeux sur un tout nouvel univers: celui de la nouvelle vague d’immigration originaire de la Chine continentale et de ses personnages extrêmement diversifiés.

Puis il y a le reste du Québec…

Trouver des gens d’origine chinoise hors de Montréal fut un défi bien intéressant à relever.  Au début, c’était comme chercher un grain de riz dans un tas de neige pour ne pas dire chercher une aiguille dans une botte de foin!  C’est que cette population est peu connue au-delà des frontières de la région métropolitaine, voire de la ville de Québec.  Elle se dissimule dans le décor, car elle est sensiblement plus petite de taille et se fond davantage avec la population locale.  Il a donc fallut faire fondre la neige dans un tamis pour récolter ce grain de riz. Puis là, on s’est rendu compte qu’il y avait en fait plusieurs.

De fil en aiguille, après maintes détours et de cul-de-sac, et avec l’aide de précieux collaborateurs dans les régions, j’ai repéré des chinois vivant dans des endroits reculés de la Montérégie et des Cantons-de-l’Est, puis dans des régions éloignées comme en Abitibi, dans la Côte-Nord, dans le Bas-St-Laurent et en Outaouais.  Mais je ne gâcherai pas la surprise en disant plus!

« Être chinois au Québec » va à la rencontre de certains membres de cette population méconnue et aux racines si diversifiées.  Bethany Or et Parker Mah, nos deux Sino-québécois d’adoption, sont allés les visiter dans leur ville respective.  Je vous invite à les suivre.  Ils vous feront voir le Québec comme vous ne l’auriez jamais vu auparavant, c’est garanti!  Vous apprendrez  davantage sur leur histoire, leur adaptation au Québec, leurs réfléxions sur la vie dans la province et plus.

Voilà un avant-goût de ce qui vous attend le 15 février prochain à 19h au Centre communautaire et culturel chinois de Montréal, histoire d’attiser votre curiosité.  Bon visionnement!